fbpx

           Reprendre le contrôle de sa respiration,

           pour être en forme, ne plus être essoufflé,

           avoir des performances au sommet...

           ...même sans faire de sport !






Point d'attention : COVID-19

Les formations sur la respiration que nous proposons NE SONT PAS un traitement contre le COVID-19. Continuez à appliquer les recommandations des médecins concernant cette pandémie : distanciation sociale, hygiène (en particulier lavage de mains), port de masque (selon votre région).

Si une bonne respiration permet aux systèmes de défense du corps de mieux fonctionner, elle ne garantit pas pour autant l'immunité face à la maladie !

Si vous souffrez d'une condition à risque face à cette maladie, certains exercices de respiration vous sont déconseillés pendant la pandémie. De même, si vous soupçonnez une infection, contactez des professionnels de santé, qui vous indiqueront la marche à suivre. Il sera toujours temps de suivre la formation après la pandémie. Aujourd'hui n'est peut-être pas le bon moment pour vous lancer. Faites preuve de bon sens.

Reprenez le contrôle de votre respiration !

L'ACCOMPAGNEMENT VIP

Pour assurer la transformation, faites-vous accompagner par un spécialiste !

Les places sont limitées, vendues seulement après validation.

1997

EUR

Promotion pendant le confinement - dernière semaine !

  • Un suivi hebdomadaire personnalisé pendant 3 mois.
  • Un accès email prioritaire.
  • Un entretien mensuel prolongé, pendant 6 mois
  • L'ensemble de la formation Respirer moins pour respirer mieux, en accès immédiat et complet !
  • Toutes les formations bonus en accès immédiat et complet !
  • Une fois la respiration fonctionnelle assurée, un tarif préférentiel pour tous les coachings sportifs de notre partenaire Strong mobility.

Pourquoi travailler sur sa respiration ?

La plupart d'entre nous ne prêtons pas vraiment attention à notre respiration, et n'avons pas conscience que nous respirons trop (ou plus exactement ventilons trop). Même ceux qui on en ont conscience n'imaginent que cela puisse être un problème avec de graves conséquences.

Pourtant, reprendre le contrôle de sa respiration est non seulement simple, mais a de nombreuses conséquences positives sur la forme et le bien-être.

  • Réduire l'essoufflement.
  • Améliorer la livraison d'oxygène.
  • Dilater le nez et les voies respiratoires.
  • Augmenter la force abdominale.
  • Avoir un meilleur sommeil.
  • Développer plus d'énergie.

Contrôle de l'asthme

19 études cliniques rapportent une amélioration du contrôle de l'asthme, une réduction significative des symptômes (toux, respiration sifflante, essoufflement), et une réduction du besoin de médicaments.

Qualité du sommeil

Les personnes qui respirent par le nez plutôt que la bouche pendant leur sommeil ont un sommeil plus profond et présentent moins de  risque d'insomnie, de ronflement et d'apnée du sommeil.

Réduction de l'anxiété

L'hyperventilation chronique contribue aux attaques de panique, à l'agoraphobie et à l'anxiété.

Une respiration régulière, réduite, par le nez, contribue à assurer l'apport d'oxygène au cerveau.

.


Energie magnifiée

En diminuant l'apport d'oxygène au cerveau, l'hyperventilation entraîne une fatigue permanente, une baisse de l'attention et un stress persistant.

Rien qu'en améliorant la respiration, le corps se découvre de nouvelles réserves d'énergie.

Qu'est ce que l'approche Buteyko ?

Nommée d'après le Docteur Konstantin Buteyko, la méthode Buteyko consiste en une série d'exercices de respiration et de directives spécifiquement conçues pour réduire l'hyperventilation chronique.

Le Docteur Buteyko observa, lors de ses études de médecine, puis ses premières affectations, la respiration de patients en fin de vie. Il observa que l'accélération de leur respiration coïncidait avec l'aggravation de leur état. Il se demanda alors quelle était la cause et quel était l'effet. Est-ce qu'une augmentation de la respiration ne pouvait pas aggraver la santé ?


Tout le monde comprend que s'il est indispensable de manger, il devient néfaste de trop manger. Si cela est moins connu, on sait aussi que boire trop d'eau trop rapidement peut avoir des conséquences graves sur l'équilibre des sels minéraux, et conduire dans certains cas à la mort. Mais peu de gens ont conscience que trop respirer (ou plus exactement, trop ventiler) est également néfaste.

L'erreur courante consiste à croire qu'une grande inspiration permet d'augmenter la quantité d'oxygène dans le sang, et donc de mieux oxygéner les organes, en particulier le cerveau. Ironiquement, c'est le contraire qui se passe. Le sang est en effet, en temps normal, déjà saturé en oxygène. Ventiler plus n'apporte pas plus d'oxygène. Par contre cela diminue la quantité de CO2 (nous voyons cela plus en détail dans notre cours en ligne). En modifiant les niveaux naturels de gaz dans le sang, l'apport d'oxygène aux tissus et aux organes est en réalité réduit. Cela provoque aussi la constriction des muscles lisses entourant les vaisseaux sanguins et les voies respiratoires. Passer plus d'air devient plus difficile. On cherche donc à prendre plus d'air. Et on rentre dans un cercle vicieux, où on a de plus en plus la sensation d'étouffer et on recherche de plus en plus d'air, contribuant ainsi, paradoxalement, à cette sensation de manquer d'air.

Les grandes inspirations, trop fréquentes, peuvent en fait favoriser crise d'asthme, réaction allergique, anxiété, sensation d'essoufflement... 

L'approche Buteyko consiste à ramener le volume respiratoire habituel à un niveau normal, à respirer par le nez tout le temps, et ainsi contribuer à atténuer ces problèmes.

Pour aller plus loin : Oxygen advantage® 

La méthode Oxygen advantage® a été mise au point par Patrick McKeown, un expert reconnu au niveau mondial, formé par le docteur Buteyko lui-même.

Il s'agit d'une approche qui se base sur les connaissances acquises avec la pratique de la méthode Buteyko, avec des applications pour le sport.

On ne recherche pas que le bien-être, mais également la performance, en optimisant la respiration. On est ainsi capable de simuler, sans matériel sophistiqué, l'entraînement en haute altitude.

  • Atteindre des sommets à l'entraînement, sans aller à la montagne !
  • Simuler l'entraînement en haute altitude.
  • Retarder la génération d'acide lactique.
  • Améliorer l'endurance de puissance.
  • Empêcher l'essoufflement rapide.
  • Générer, naturellement et légalement, de l'EPO.
  • Repousser ses limites.

Votre coach en respiration

Bonjour,

je suis Jean-François Lopez, votre coach en respiration.

Consultant, dirigeant d'une petite entreprise, j'affronte comme beaucoup d'entre vous les défis qui se posent à un quadragénaire occupé professionnellement et familialement.

Comme d'autres, je suis passé par une période de méforme et mauvaise condition physique. J'en parle un peu plus sur le site partenaire Strong mobility.

Si je me suis repris en main et ai pu atteindre, à plus de 40 ans, un niveau de forme que je n'avais même pas à 20 ans, j'ai aussi décidé d'accompagner d'autres professionnels occupés à relever les mêmes défis... sans passer leur vie dans une salle de sport !

J'ai ainsi appris auprès des plus grands et suis titulaire de multiples certifications qui en attestent (Instructeur StrongFirst, Instructeur Flexible steel niveau 2, spécialiste FMS2, YBT, FCS, Coach precision nutrition...).

Mais ce qui est ressorti de plus important, avant même de s'occuper de sa forme physique, c'est de bien respirer ! Bien respirer est essentiel, mais est souvent limité à une seule dimension par de nombreuses approches, traditionnelles ou modernes. En apprenant au sein du FMS (Breathing screening assessment), mais aussi auprès de Patrick McKeown lui-même (Oxygen advantage®), j'ai appris à considérer les 3 dimensions de la respiration (bio-chimique, bio-mécanique, et psycho-physilologique) et ainsi appliquer la meilleure approche pour mes élèves.

De plus en plus de personnes me contactant ayant des problèmes de respiration ne concernant pas la pratique sportive (qui est l'un des deux piliers d'Oxygen advantage®), mais le bien-être en général, j'ai décidé d'approfondir mes connaissances et suis devenu praticien Buteyko, auprès de la Buteyko clinic.