Interprétation du résultat

Moins de 10 secondes

Vous présentez un symptôme aigu d'hyper-ventilation chronique.

Cela signifie que vous amenez trop d'air à vos poumons.

D'une part, c'est mauvais pour votre système immunitaire, car le filtre naturel qu'est le nez ne peut pas fonctionner correctement, avec de l'air qui passe trop vite et n'a pas le temps d'être correctement réchauffé, humidifié et désinfecté.

Ensuite, contrairement à ce qu'on pourrait croire, vous n'augmentez pas la quantité d'oxygène dans le sang (l'hémoglobine étant déjà saturée en oxygène), mais en plus il est moins bien délivré aux cellules (c'est l'effet Bohr que j'explique dans le mini-cours gratuit).

Tout cela est un problème pour le fonctionnement optimal du système immunitaire.

Pendant que votre médecin vous accompagne pour résoudre une éventuelle pathologie, un coaching en respiration adapté à votre condition pourrait vous permettre de réduire certains symptômes.

Entre 10 et 25 secondes

Vous présentez un symptôme d'hyperventilation chronique qui, sans être aigu, est significatif.

Cela signifie que vous amenez trop d'air à vos poumons.

D'une part, c'est mauvais pour votre système immunitaire, car le filtre naturel qu'est le nez ne peut pas fonctionner correctement, avec de l'air qui passe trop vite et n'a pas le temps d'être correctement réchauffé, humidifié et désinfecté.

Ensuite, contrairement à ce qu'on pourrait croire, vous n'augmentez pas la quantité d'oxygène dans le sang (l'hémoglobine étant déjà saturée en oxygène), mais en plus il est moins bien délivré aux cellules (c'est l'effet Bohr que j'explique dans le mini-cours gratuit).

Tout cela est un problème pour le fonctionnement optimal du système immunitaire.

Pendant que votre médecin vous accompagne pour résoudre une éventuelle pathologie, un coaching en respiration adapté à votre condition pourrait vous permettre de réduire certains symptômes.

Entre 25 et 40 secondes

Votre respiration est convenable.

Elle correspond à ce qu'on pourrait qualifier de "fonctionnelle", c'est à dire qu'elle remplit à peu près correctement ses fonctions, en particulier dans son rôle immunitaire.

Elle n'est pas pour autant optimale. Lorsqu'on regarde les livres de médecine, la respiration d'un individu normal devrait pouvoir être retenu au moins 40 secondes avant que le besoin de respirer ne se fasse sentir.

Vous pourriez améliorer encore votre respiration et diminuer les risques d'infection, tout en augmentant vos capacités de récupération.

C'est particulièrement important si vous souhaitez en profiter pour améliorer vos performances physiques sans perturber votre système immunitaire.

Un coaching en respiration, avec ses composantes hypercapnique et hypoxique intermittent vous permettrait de booster vos performances, tout en améliorant votre système immunitaire.

Plus de 40 secondes

Votre respiration est optimale et correspond au "standard" médical (théorique et rarement observé...).

Pour aller plus loin, un coaching en respiration, avec toutes ses composantes (hypercanique, hypoxique intermittent, bio-mécanique, psychophysiologique...) pourrait vous rapprocher du niveau des athlètes olympiques !

Vous pourriez être en mesure de vous entraîner efficacement sans que cela n'entre en concurrence avec votre système immunitaire.

Vous connaissez tous ces athlètes qui sont régulièrement enrhumés ? Vous pourriez être l'athlète en forme ET en bonne santé, avec le bon coaching en respiration.

J'aimerais en savoir plus !

Ce test, la mesure de la pause de contrôle donne une bonne idée de la fonctionnalité de votre respiration et si elle est en mesure de bien remplir son rôle dans notre système immunitaire.

Aimeriez-vous en savoir plus ? Quelles sont, par exemple, les premières étape pour pouvoir utiliser tout le potentiel de notre respiration pour optimiser notre système immunitaire ?

Alors surveillez vos emails ! Je vais bientôt vous proposer un mini-cours gratuit qui vous en dira un peu plus... mais ce cours n'est accessible gratuitement que pour une durée limité.

>